Flashsat: Rachat de Direct 8 et direct Star par Canal+ et fusion TPS/CanalSat validés sous conditions

Rachat de Direct 8 et direct Star par Canal+ et fusion TPS/CanalSat validés sous conditions


Bertrand Meheut, le patron de Canal+. Photo : Szer

Rachat de Direct 8 et direct Star par Canal+ et fusion TPS/CanalSat validés sous conditions


Deux sujets majeurs, le rachat de Direct 8 et Direct Star et la fusion CanalSat/TPS étaient à l’ordre du jour  de l’Autorité de la concurrence de ce lundi 23 juillet, journée cruciale pour Canal+.

Concernant le rachat de Direct 8 et Direct Star,  l’Autorité de la concurrence a accepté le rachat de Direct 8 mais en « dictant » quelques règles  que Canal+ a acceptées pour éviter de se les faire imposer.  La philosophie du gendarme de la concurrence est d’inciter le groupe Canal+ à présenter sur Direct 8 des programmes inédits.
Par ailleurs, Direct 8 est fortement incité à acheter auprès de Studio Canal  (filiale du groupe Canal)  détentrice du plus important catalogue de films à budget moyen. L’idée de l’Autorité est d’inciter Direct 8 à diffuser des films pas ou peu vus à la télévision plutôt que les grands films qui font les belles heures des soirées cinéma de TF1, France 2 ou M6.
Enfin, côté « sport »,  Canal+ étant le premier acheteur de droits sportifs en France, l’Autorité de la concurrence voulait éviter que le groupe  profite de cette situation  pour favoriser Direct 8 dans la diffusion d’événements sportifs majeurs.  Dans cet esprit  TF1, France Télévisions, M6 ou toute autre chaîne pourra avoir accès à ces événements, y compris Direct 8, dans la mesure où elle gagne l’appel d’offre.
L’ensemble de ces engagements, pris par Canal+, ont une durée de cinq ans.
Concernant le volet « fusion CanalSat/TPS » l’Autorité de la concurrence a demandé à Canal+ de céder sa participation dans la chaînes Orange Cinéma Séries et prononcé plusieurs injonctions pour que la fusion des bouquets TPS/Canalsat soit conforme aux règles en matière de concurrence.  Une décision que  Canal+ conteste vigoureusement dans un communiqué.  Le groupe audiovisuel précise qu’il  » va sans attendre en demander la suspension et l’annulation devant le Conseil d’Etat. » tout en soulignant que  » Ce dernier poursuit par ailleurs l’examen du recours formé par le Groupe Canal+ contre la décision de l’Autorité de la Concurrence en date du 21 septembre 2011 qui a conduit à cette re-notification. »
                                                                    Source telesatellite

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cher visiteur lisez les instructions suivantes avant d'envoyer un message ... Répondra à toutes les demandes dans les 24 heures à partir du moment où le message a été envoyé et nous nous excusons pour le retard

clk